Jacques Chirac – Devoir d’alerte

Partager cet article
FacebookTwitterLinkedInViadeoEmail

Contexte : dans sa dernière ligne droite avant le premier tour, la campagne présidentielle française 2017 se focalise sur les enjeux de personne, ne laissant que peu d’espace au débat de fond sur les réformes à entreprendre. Face à l’émergence du phénomène Emmanuel Macron, les candidats issus des deux grands partis de gouvernement (François Fillon pour LR et Benoit Hamon pour le PS) s’embourbent. Peu de probabilités que l’un ou l’autre se qualifient pour le second tour.

 
photo_profil_stephane_jacquemet_2018_01_carre_0692p_0692p

Cette citation de Jacques Chirac dispose d’une grande force : elle traverse le temps et peut s’appliquer à bien des domaines.

Initialement destinés à interpeler les grands de ce monde à propos des atteintes à l’environnement, ces quelques mots chocs prononcés le 2 septembre 2002 devant l’assemblée plénière du IVème Sommet de la Terre, pourraient tout aussi bien être employés aujourd’hui en France, pour nous alerter sur la série de crises intérieures qui sont en train de murir, et qu’il convient de traiter avant que la situation ne devienne plus maitrisable.

photo_02_jacques_chirac_sj_0454p_0250p

L’atonie durable de la croissance économique (en moyenne décennale, un point de moins par décennie depuis quarante ans), le doublement en l’espace de vingt ans du nombre de chômeurs, l’explosion de la dette et des déficits publics, la non pérennité financière de notre système de protection sociale, l’infiltration des réseaux terroristes au cœur de la population et des territoires, l’accession du Front National au rang de premier mouvement politique de France (alors qu’il suscitait il y a à peine vingt ans l’opprobre quasi générale), sans oublier l’effondrement possible dans moins de deux semaines des deux grands partis de gouvernement qui exercent alternativement le pouvoir depuis 1958… sans noircir le tableau, les sujets d’inquiétude ne manquent pas.

Alors certes, dénoncer les problèmes est bien plus facile que les résoudre. Néanmoins lancer (intelligemment) des alertes peut tout de même contribuer à des prises de conscience collectives potentiellement salutaires, qui nous aideront à construire ensemble des solutions viables sur le long terme. Un passage obligé pour renouer avec l’optimisme et retrouver foi en l’avenir.

jacques_chirac_sj_01_0960p_0720p

 
Plus de citations : cliquer ici

Vous aimerez aussi
Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.