Pour approfondir – Reagan et Gorbatchev : leurs impacts

Partager cet article
FacebookTwitterLinkedInViadeoEmail

 Multimédia

De Reykjavik à l’implosion de l’Union Soviétique, la succession des évènements tels que vus à l’époque, en France, par les médias et la télévision…

 

Pour revenir à la vidéo d’analyse de Stéphane Jacquemet sur Reagan et Gorbatchev, cliquer ici.

 

Lundi 13 octobre 1986Reagan et Gorbatchev viennent de se séparer à Reykjavik sans parvenir à un accord. Au-delà de la déception, les journalistes essaient d’identifier les points précis de désaccord et cherchent à savoir s’il s’agit d’un échec durable ou juste d’une pause momentanée… (début à 04m12s)

Vendredi 12 juin 1987 – Convaincu de la puissance des symboles, Reagan décide de se rendre à Berlin pour interpeller à distance Gorbatchev, et l’inviter à prendre une initiative dont rêvent bien des personnes à travers le monde… (début à 11m04s)

Mardi 8 décembre 1987 – Gorbatchev se rend à Washington pour signer avec Reagan le Traité sur les Forces Nucléaires de Portée Intermédiaire (Traité FNI). Heureuse conclusion des négociations débutées à Reykjavik, il s’agit du premier traité de l’histoire de l’humanité par lequel chaque signataire s’engage, pas seulement à limiter son acquisition d’armements nouveaux, mais à détruire une partie de l’arsenal qu’il s’est déjà constitué…


Mardi 31 mai 1988 – Troisième journée du Sommet de Moscou. Cela faisait quatorze ans qu’un Président américain n’avait pas posé le pied sur le sol soviétique. Six accords bilatéraux techniques sont signés, mais l’essentiel fut surtout de voir Reagan accueilli en superstar, parler librement aux Moscovites et se promener sereinement en compagnie de Gorbatchev sur la Place rouge. Une page de l’Histoire venait d’être tournée… (début à 03m25s)


Nuit du jeudi 9 au vendredi 10 novembre 1989Chute du Mur de Berlin – Nous nous souvenons tous de ce que nous faisions ce soir-là. Les journalistes n’arrivaient plus à suivre le flot des évènements, tellement l’Histoire s’accélérait d’heure en heure. Il suffit de regarder l’explosion de joie des Berlinois de l’Est, franchissant le mur, incrédules, pour comprendre que le vent de la liberté emporte tout sur son passage. Reagan et Gorbatchev avaient fait l’Histoire : le premier pour avoir eu l’audace d’affirmer solennellement deux ans plus tôt et au même endroit que ce mur devait tomber, le second pour avoir refusé de tirer sur la foule alors que son monde venait de s’effondrer….


Mercredi 25 décembre 1991 – L’Union des Républiques Soviétiques Socialistes n’aura pas survécu à la course aux armements suivie de la perte de l’Europe de l’Est. Un Etat disparait sous les yeux des téléspectateurs du monde entier. Au moment où le drapeau russe est hissé au-dessus du Kremlin en remplacement du drapeau rouge, Gorbatchev annonce lui-même sa démission à la télévision, en remplaçant l’interpellation « Camarades », par « Chers compatriotes, concitoyens »…


Mardi 24 décembre 1991 – L’Homme d’Etat Gorbatchev fut un grand patriote. Jamais il ne négocia à l’encontre de ce qu’il estimait être l’intérêt de son pays. Il s’évertua à tout entreprendre pour qu’une bouffée d’air économique vienne sauver l’URSS. Diffusée quelques heures avant sa démission, rétrospective sur sa grande œuvre réformatrice : la Perestroïka et la Glasnost


Vendredi 11 juin 2004Funérailles de Ronald Reagan – Quinze ans après son départ de la Maison-Blanche, Reagan s’éteignait suite à un long combat contre la maladie d’Alzheimer. Restituée par ces images, l’émotion profonde et sincère des Américains, notamment celle des anonymes, montre que le vieux président avait marqué les esprits. Du jamais vu depuis l’assassinat de Kennedy, surtout vis-à-vis d’un homme politique que ses détracteurs présentaient en 1980 comme un cowboy ignare et dangereux… (début à 01m09s)


Vendredi 11 mai 1990 – Quand Bernard Pivot décide de consacrer aux Etats-Unis un numéro spécial de l’émission littéraire Apostrophes, on retrouve sur le plateau Nancy Reagan, venue rappeler à travers la publication de son recueil de souvenirs A mon tour, sa vérité historique sur les deux mandats de son mari à la Maison-Blanche….


Dimanche 30 mai 1993 – Moins de deux ans après avoir quitté le pouvoir, Mikhaël Gorbatchev publie un premier ouvrage Avant Mémoires. A l’occasion de la promotion de celui-ci, l’ex-leader soviétique est de passage à Paris et devient durant l’espace d’une heure, l’invité exceptionnel de l’émission politique de référence, L’Heure de vérité, animée par le journaliste François-Henri de Virieu…

Vous aimerez aussi
Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.